Ordre des médecins du 93 - Retour à la page d'accueil

Communiqués & ActualitésRetour à la liste des articles

 
Juillet 2013

Menace du coronavirus (MERS-CoV)

Communiqué de l'ARS Ile-de-France au sujet du risque lié au MERS-CoV

Depuis septembre 2012, 80 cas confirmés d'infection par le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV pour Middle East respiratory syndrome coronavirus, anciennement NCoV pour novel coronavirus) dont 44 mortels ont été signalés à l'OMS. Au total 65 de ces cas ont été signalés par les autorités sanitaires d'Arabie Saoudite chez des personnes résidant dans ce pays ; 11 cas  ont été diagnostiqués dans des pays de l'Union Européenne, tous ayant un rapport avec le moyen orient, soit direct (séjour), soit indirect (contact avec un cas confirmé y ayant séjourné).
 A la date du 9 juillet 2013, le système de surveillance mis en place depuis octobre 2012 a investigué un total de 221 signalements de cas suspects, dont 58 ont conduit à la réalisation d'analyses biologiques par le CNR (7 cas-contacts de cas confirmés et 51 cas possibles). 2 cas ont été confirmés en mai 2013 dont un cas secondaire lié à une transmission nosocomiale.
 Les points d'attention actuels sont les suivants :
 1) Le pèlerinage de « Omra » a lieu en Arabie saoudite pendant le mois de ramadan qui vient de commencer. Une recrudescence des cas suspects pourrait être observée pendant et au décours de cet évènement, ce qui doit conduire au maintien et au renforcement du dispositif de surveillance (cf point 3).
 2) Le HCSP a rendu public son dernier avis du 28/06/2013 relatif à la gestion et à la prévention des infections a MERS-CoV,
 http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20130628_gestionprevinfectmerscov.pdf
 qui actualise et/ou remplace les avis du HCSP des 19/03 et 24/05/2013 et met en particulier l'accent sur :
- la durée d'incubation qui passe de 10 à 14 jours ; de ce fait, la durée du suivi épidémiologique des contacts des cas confirmés et possibles et des co-exposés des cas confirmés est également portée à 14 jours comme cela a déjà été mis en œuvre par l'InVS depuis le 19 juin 2013 ;
- la prise en compte du statut immunitaire et de la variabilité de la présentation clinique dans la qualification des cas; 
- la nature et  les modalités de prélèvements et d'analyse lors de la prise en charge hospitalière;
- les recommandations pour les laboratoires de biologie.
 3) L'organisation de la réalisation des analyses biologiques permettant la confirmation des cas, va évoluer. En effet, les   CNR sont dès à présent en capacité de transférer à des laboratoires de virologie le test  de biologie moléculaire  permettant le diagnostic  de MERS-CoV. Ce transfert, ne sera pas limité aux établissements de santé de référence (positionnés au niveau zonal) et pourra concerner l'ensemble des régions afin de faciliter le processus de confirmation au niveau local. Des informations complémentaires sur les modalités pratiques de ce transfert et sur le cahier des charges des laboratoires qui pourront bénéficier de cette disposition vous seront communiquées en semaine 29/2013.
Enfin, la circulaire DGS/DUS/CORRUSS du 9 mai 2012 s'applique lors des rapatriements sanitaires de tout cas possible d'infection par ce nouveau Coronavirus  (situation de catégorie 1, cf précédent message du 10 décembre 2012). Les compagnies d'assistance ont été sensibilisées au dispositif prévu, qui implique l'hospitalisation des cas possibles dans un établissement de santé de référence.

Bureau des alertes et des réponses
Département des urgences sanitaires
Direction générale de la santé
 
Contact alerte CORRUSS
Tel : 01 40 56 57 84
Fax : 01 40 56 56 54
Mel : alerte@sante.gouv.fr

Haut de page
 
Article précédent Article suivant