Ordre des médecins du 93 - Retour à la page d'accueil
Accueil > cp_txt_home > Communiqués & Actualités > Règlement Général de Protection des Données.

Communiqués & ActualitésRetour à la liste des articles

 
Juin 2018

Le plan canicule pour la saison 2018.

Mieux vaut prévenir que guérir.....

default_alt

 
Ministère des solidarités et de la santé
Ministère de l’intérieur
Ministre de la cohésion des territoires
Ministère du travail
Secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées

 

Direction générale de la santé Sous-direction veille et sécurité sanitaire
Bureau de la préparation aux crises

Direction générale de la cohésion sociale
Service des politiques d’appui

INSTRUCTION INTERMINISTERIELLE N° DGS/VSS2/DGOS/DGCS/DGT/DGSCGC/2018/110 du

22 mai 2018 relative  au

Plan National  Canicule  2017 reconduit en 2018

 


Le Plan National Canicule (PNC) a pour objectifs d’anticiper l’arrivée des vagues de chaleur, de définir les actions à mettre en œuvre pour prévenir et limiter les effets sanitaires de celles-ci et d’adapter les mesures de prévention et de réduction des expositions à la chaleur particulièrement à destination des populations vulnérables à la chaleur.

Pour cette saison 2018, le PNC 2017 est reconduit à l’identique. En revanche la présente instruction introduit deux nouveautés applicables à compter de cette année :
- L’extension de la période de veille saisonnière du 1er juin au 15 septembre ;
- Une  terminologie  permettant  de  décrire  les  différents  types  d’épisodes  de  chaleur  qui peuvent être rencontrés.

En  effet,  l’historique  des  vagues  de  chaleur  depuis  2003  montre  une  modification  dans  la survenue, l’intensité et l’extension de ces phénomènes. Ces trois dernières années se distinguent notamment par des épisodes précoces ou tardifs avec des vagues de chaleur de début juin à mi- septembre. Dans ces conditions la période de veille saisonnière est étendue du 1er  juin au 15 septembre.

Par ailleurs, la surveillance épidémiologique réalisée lors des précédents épisodes de vagues de chaleur a montré qu’un impact sanitaire était mesuré dès le niveau de vigilance météorologique jaune montrant la nécessité d’agir sans attendre le passage au niveau de vigilance orange. Dans ces  conditions,  il  convient  de  mieux  décrire  les  types  d’épisodes  de  chaleur  auxquels  nous pouvons être confrontés.
 
Ces épisodes sont regroupés sous le terme générique « vague  de  chaleur  » qui désigne une période au cours de laquelle les températures peuvent entraîner un risque sanitaire au sein de la population. Cette expression générique est cohérente avec les appellations utilisées au niveau international.

Elle recouvre les situations suivantes :
- Pic  de  chaleur  :  exposition de courte durée (un ou deux jours) à une chaleur intense présentant un risque pour la santé humaine, pour les populations fragiles ou surexposées, notamment  du  fait  de  leurs  conditions  de  travail  et  de  l’activité  physique ;  il  peut  être associé au niveau de vigilance météorologique jaune ;
- Episode   persistant  de  chaleur  :  températures  élevées  qui  perdurent  dans  le  temps
(supérieure à trois jours) pour lesquels les IBM sont proches ou en dessous des seuils départementaux ;  ces  situations  constituant  un  danger  pour  les  populations  fragiles  ou surexposées, notamment du fait de l’activité physique ; il peut être associé au niveau de vigilance météorologique jaune ;
- Canicule  :  période  de  chaleur  intense  pour  laquelle  les  IBM  dépassent  les  seuils
départementaux pendant trois jours et trois nuits consécutifs et susceptible de constituer un risque pour l’ensemble de la population exposée, elle est associée au niveau de vigilance météorologique orange ;
- Canicule   extrême : canicule  exceptionnelle  par  sa  durée,  son  intensité,  son  étendue
géographique,   à  fort  impact  sanitaire,  avec  apparition  d’effets  collatéraux  ;  elle  est associée au niveau de vigilance météorologique rouge.

Pour chacune de ces situations, les préfets mettront en œuvre des mesures de gestion adaptées et appropriées aux caractéristiques de l’épisode (notamment à son intensité et sa durée) pour protéger les populations, notamment les  plus vulnérables.

Au préalable à la période de veille saisonnière, les acteurs concernés vérifieront l’opérationnalité de leur dispositif.

Le PNC 2017 est accessible sur le site Internet du ministère chargé de la santé, à l’adresse : http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule (accès par dossiers  « canicule  et  chaleurs  extrêmes »)  et  sur  le  portail  Internet  des  ARS  à  l’adresse :
https://www.ars.sante.fr/


Enfin, des travaux d’évolution du plan sont en cours pour tenir compte des enseignements passés. Un plan revu en conséquence sera mis à disposition avant fin 2018 pour une mise en œuvre dès l’été 2019.

 

 

Haut de page
 
Article précédent Article suivant